« Le sens de l'Art »

écrit en 2011. Extrait de ce texte sur la plaque de lave émaillée réalisée en hommage à Pierre Eychart par la ville de Moret-sur-Loing en 2015.

"Toute œuvre d’art porte en elle-même une critique du monde et  consciente de celui-ci  doit  révéler sa nature mais aussi,  la réalité sociale dans laquelle nous vivons. Or,  la caractéristique globale qu’on peut  relever dans la société actuelle est celle de son détournement par la domination du mercantilisme et de sa tentative de liquidation du sens naturel de nos existences. Et l’Art, lui, pose, précisément, la question de ce sens.

     On ne peut certes plus prétendre que dans « l’oeil d’un vieux facteur » apparaissent des signes essentiels de la vie d’une plus grande vastitude que .ceux d’un arbre. Ce n’est, entre les deux, par la richesse et la complexité de la nature qu’une question d’équivalence. Celle-ci se doit alors d’être considérée dans sa globalité comme une entité d'actes complémentaires et parallèles. Le monde donne alors à voir avec ses certitudes particulières mais aussi ses incertitudes mêlées à une part de doute, des intensités de vie, des harmonies , qui en une parcelle de seconde peuvent capter notre esprit et le modifier. Ce monde, cet univers cosmique traîne au  tréfonds  de lui l’apparition de son âge, du temps global, celui-là même qui fait sonner l’heure. S’impose alors la nécessité de vivre l’instant, ce moment passant comme une parcelle d’éternité. Et l’Art, à l’inverse de la conception de certains et de leur récupération du sens des avant-gardes qu’ils qualifient alors d’artistiques, ne peut être en avant du moment puisqu’il en est l’expression la plus totale. C’est alors qu’il participe de cette conscience révélée de ce moment et pose forcément sur celui-ci un sens critique nécessaire à son évolution car précisément, en contradiction avec certaines conceptions actuelles, l’histoire n’a pas de fin."

Pierre Eychart, Peintre