Hommages

« En opposition constante avec les modes, les chapelles et le totalitarisme de “l’art contemporain officiel”, qu’il juge sans objet autre que celui de donner à parler de lui à l’intelligentsia, Pierre Eychart a toujours défendu un art figuratif réaliste, dans la continuité des maîtres de l’impressionnisme. De cette école, il a conservé la richesse du travail sur l’extraordinaire subtilité de la lumière, essayant - et y réussissant fort bien - à dépasser les simples impressions et sensations pour exprimer dans ses œuvres la dimension humaine des émotions et des sentiments. Et cela dans chacune de ses toiles, qu’elle soit paysage, portrait, nu, scène de genre ou nature morte. »
Richard Bucaille